Sortir au #FEQ seule avec 3 enfants, c'est possible! Mes 5 trucs pour y arriver

Depuis quelques années, nous ne profitons pas des festivités du Festival d’été de Québec. Nous avons de jeunes enfants et les bains de foule ne nous intéressent plus tout simplement. Cette année a été particulière. Nous sommes allés voir Muted Screams, un groupe de la région de Québec performer en tête d’affiche. Le spectacle était à 20h, heure décente pour la petite marmaille, et gratuit, parfait pour notre petit budget!

Mes 5 trucs pour réussir à passer du bon temps avec mes enfants au FEQ malgré le fait que je sois seule adulte responsable:

  1. Une sieste d’après-midi
  2. Amener le strict minimum
  3. Consignes claires
  4. Se nourrir
  5. Éviter les grosses scènes

Durant la journée, nous avons pu prendre ça relax, faire une sieste afin de s’assurer d’être en forme en soirée et vers 17h, j’ai “pacté les petits” pour nous sommes dirigés vers le Vieux-Québec.

Une fois arrivés, nous avons parcouru une bonne partie des rues avoisinantes du FEQ pour se rendre à l’évidence: 2h avant un show, il n’y a plus de stationnement aux environs! J’ai donc décidé de prendre la Grande Allée, de suivre le trajet de la 800-801 et de me stationner au stationnement disponible le plus proche: meilleur choix ever, j’aurais dû le faire dès le départ! Nous nous sommes donc stationnés et préparés pour prendre l’autobus. Je n’ai apporté que l’essentiel: gourde d’eau, argent cash, portefeuille, doudou pour bébé. Avant même de descendre tout le monde de l’auto, j’ai pris la peine de donner les consignes suivantes à mes hommes:

  • On reste ensemble
  • On écoute mamanIMG_1924

Une fois les consignes données, Allez hop! le petit dernier dans le porte-bébé et marchons au dépanneur le plus proche. Nous avons acheté un lunch pour le souper(vraiment pas santé, mais une fois n’est pas coutume!) et sommes embarqués dans le bus sans même attendre. À noter que le montant de l’aller simple est de 3,50$ maintenant (ça devait faire 10 ans que je ne l’avais pas pris!) et l’été les enfants ne paient pas leur embarquement! JOIE!

Puisqu’il y avait beaucoup de gens dans l’autobus, les garçons ont dû rester debout un peu. Ils ont fait vraiment bien ça. Alors que certaines personnes ont débarqué, des places ses sont libérées et ils ont pu tous les deux s’asseoir. J’ai pu alors leur donner leurs trucs à grignoter en guise de souper. Dès que nous sommes sortis du bus, nous sommes arrêtés pour terminer notre souper assis dans le gazon. Une fois notre repas gastronomique terminé, nous avons marché pour nous rendre au Coeur du FEQ. La distance entre le dernier arrêt de la 800 et le site n’était pas trop grande, les enfants ne se sont donc pas trop fatigués.

Arrivés sur le site, nous avons trouvé un endroit en retrait afin d’être confortable et d’avoir un peu de place pour pouvoir bouger. Puisque nous sommes arrivés qu’environ 25 min avant le début du spectacle, nous n’avons pas eu à attendre trop longtemps. Nous rejoignions des gens une fois là-bas le temps a donc passé plus vite!

Nous avons eu droit à un très bon spectacle et les enfants ont même pu danser en fin de soirée! Le retour à la maison s’est aussi bien passé que l’aller, puisque malgré la fatigue, ils avaient déjà fait le trajet une fois. J’ai bien aimé ma soirée et ça m’encourage à sortir une autre fois!

Présence au FEQ de Muted Screams: détermination et travail acharné #MonFestival

J’ai eu la chance d’assister à une répétition de Muted Screams en vue du spectacle qu’ils présenteront ce dimanche sur la scène Fibe au Festival d’Été de Québec. À les regarder travailler leurs transitions, les séquences qu’ils ont préparées pour offrir un show de qualité, j’ai vraiment pris conscience de tout le travail qui se cache derrière une seule heure de prestation. J’ai donc décidé de vous présenter ce groupe de la région de Québec.

img_1682

Groupe créé en 2007, ils sont de la région de Québec. Ils sont reconnu pour l’énergique Mélanie, voix et guitare, qui offre à coup sûr un solide spectacle. Elle sait comment en charmer plus d’un. Pour appuyer sa performance, elle est entourée de Charles, à la guitare, Louis-Philippe, au drum, et Étienne, à la basse.  Ayant fait la première partie de gros noms tel que SUM 41, Our Lady Peace, et participés à plusieurs Festivals comme Woodstock en Beauce et Envol et Macadam la réputation et le professionnalisme de Muted Screams n’est pas à discuter.

Je jasais avec Mélanie à la fin de leur pratique et nous parlions à quel point une heure de spectacle peut représenter en terme d’heures de travail . Du tout début de l’apprentissage d’un instrument  ou du contrôle de sa voix à la composition de la musique et du vocal en passant par la sélection des chansons pour l’album ou le concert ainsi que les transitions entre chacune, cela demande beaucoup d’investissement, d’énergie, de discipline personnelle, de modestie, de bonne entente, etc.

“Tout est possible, mais il faut travailler très fort pour.”

Jouer de la musique pour peut-être en faire carrière est très exigent et je salue tous leurs efforts. Je leur souhaite la meilleure des chances pour leur prestation au FEQ et pour leur nouvel album qui est présentement en composition.

Muted Screams à ExpoQuébec 2015
CRÉDIT PHOTO: LES FESTIFS

Si le coeur vous dit d’aller les voir ce dimanche, ça se passe sur la scène Fibe de Bell, une scène gratuite du Festival, à 20h, une heure parfaite pour sortir avec les enfants et ne pas revenir trop tard!

On se voit là-bas!



Un merci spécial à cette enseignante: celle de mon fils!

Avec l’arrivée de l’été, on dit bye-bye à l’hiver et profite des joies estivales. Le tout commence par la fin des classes. Autant j’étais réfractaire à la première rentrée des classes de mon grand en septembre, autant j’ai été triste à l’idée que l’école se termine pour lui en juin. école

Au départ, j’étais inquiète qu’il ne conserve pas son désir d’apprendre et sa curiosité naturelle en allant sur les bancs d’école. Après avoir vu, jour après jour, ses amis, son enseignante et ressenti l’atmosphère du milieu, je suis certaine qu’il y était bien et qu’il s’y est épanoui. Maintenant que tout ça est terminé, je suis triste à l’idée qu’il ne reverra surement plus ces gens avec qui il partageait son quotidien pendant la dernière année (déménagement exige).

Envers son enseignante, je serai très reconnaissante d’avoir offert un environnement stimulant dans lequel il a pu grandir et développer ses qualités de leader. C’est les yeux dans l’eau que je l’ai remerciée. (un peu maladroitement puisque j’essayais de me contenir un peu!)

Pour tout ce notre grand a pu vivre cette année, j’ai vraiment senti qu’il était stimulé au niveau de son potentiel. Merci de l’avoir fait trippé sur les Amérindiens et sur le sirop d’érable! Même s’il n’était pas capable à chaque jour de me dire ce qu’il avait appris, je suis certaine qu’il a abordé une tonne de sujets puisqu’il se rappelle certaines étapes du cycle de l’eau.

Pour toutes les opportunités qu’il a saisi afin de devenir un “grand garçon” épanoui, un leader parmi ses compagnons,

Merci Isabelle!

Ces fameux choix

Je lisais l’article de Parents tout inclus l’autre jour et Dieu que je m’y reconnaissais. Tellement qu’en voulant partager l’article sur ma page FB du blogue, j’en avais trop à écrire. Je me suis donc dit que je devrais peut-être écrire un article sur le sujet!

Dans l’article, il est question de l’argent. “Elle fait le choix … de mettre son autonomie financière de côté” 

Lorsque j’étais jeune, on m’a tellement dit que c’était si important cette autonomie financière… que je ne viens pas à bout de me départir de cette croyance. Depuis près de deux ans que je suis maman à la maison avec tout ce que ça implique dont n’avoir aucun salaire. J’ai bien du mal à m’y faire, car ne pas avoir de salaire signifie au départ de perdre une partie de mon indépendance. Je suis très bien consciente que l’argent qui entre dans notre “foyer” est destiné à chacun des membres de notre famille que ce soit les enfants comme les parents. Mais cette croyance est tellement ancrée que si je voulais être plus zen avec moi-même et, surtout, les enfants, voilà que je me lance en entreprise tout en étant maman à la maison. Comme si ma charge de travail de maman à la maison et de conjointe de militaire ne suffisait pas. Je dois avoir un côté hyperactif que je n’ai pas encore évalué, car même si j’en ai en masse avec mes responsabilités du moment, je m’en ajoute sur les épaules sans cesse. À moins que ce soit du sadomasochisme…..
Pour bien des raisons, j’ai fait le choix de rester à la maison, mais la petite voix en moi si forte me disait: “tu dois faire de l’argent dans la vie…” Puisque je ne parviens pas à taire cette voix qui me hante et me stress beaucoup, j’ai décidé de me créer un projet qui me parle avec passion et qui réponde à mon besoin de faire un peu d’argent. Je ne souhaite pas faire de l’argent à tout prix ni en faire des tonnes. Je souhaite simplement pouvoir me permettre de payer certains trucs qui ne sont pas budgetés et qui m’aident à garder ma santé mentale en bon état. Telle est la raison de mon lancement en entreprise.

Cet article de Parents Tout inclus consolide mes observations et mon analyse qui me permettent de conclure que 

La vie est une constante occasion de mieux se connaître et d’apprendre à écouter ses besoins.

– Julie

Bouger en famille au Vélorail

Une activité que nous avons essayé pendant ce dernier long week-end est le Vélorail. Situé à Beaulac-Garthby, cette attraction est unique en son genre. Deux vélos sont attachés l’un à l’autre par une plateforme qui permet d’assoir deux passagers. Ce vélorail s’installe, comme son nom le laisse sous-entendre, sur une voie ferrée!

IMG_0430

Les employés de l’attraction, nous très bien accueilli en nous expliquant tout ce que nous devions savoir afin de profiter de l’activité, car certaines choses sont importantes à savoir avant de partir! Tout comme le train, le vélorail se dirige en suivant les rails et va donc dans un seul sens. Les parcours de 10 km et 20 km sont donc des aller-retour de 5 km et 10 km. Il faut donc connaître la manière dont nous devons tourner le vélo afin de rebrousser chemin en fin de parcours, chose qui constitue tout un défi lors du premier essai!

Petite choses à savoir

La réservation est obligatoire en basse saison, soit de mai au 21 juin et du 8 septembre à octobre. Les départs se font à 10h, 12h, 14h et 16h pour le petit trajet et 10h, 13h et 16h pour le grand trajet.

Le 10 km abouti à la limite de Disraéli et est limité par une table de picnic. Il est donc possible d’y prendre une collation ou un repas avant le retour. Quant au 20 km, il prend fin à la fromagerie Ptit plaisir de Weedon. À cet endroit, les service de restaurant et de crèmerie sont disponibles. Leur poutine est semblable à celle du Ashton avec plus de fromage! Il est possible de se procurer les fromages de la fromagerie en tout temps dont La fleur de Weedon, qui a reçu un prix dernièrement. Bien qu’elle offre une salle à dîner et des tables à l’extérier, la fromagerie est à proximité d’un parc aux abords du Barrage Aylmer (origine du nom de ses meules de fromage).

La promenade

Puisque nous avons trois enfants de 5 ans et demi et moins, nous avons opté pour le petit trajet. Nous avons pris le départ de 10h. Il faisait super beau et le lac était magnifique. Dès notre départ, nous entendions les oiseaux chanter. Il nous a été possible de voir différentes sortes d’oiseaux: mésanges, corbeaux, bernaches, pluvier kildir, oiseau de proie, urubu… aux abords de la forêt, du l’étang et du lac que nous avons longés. En route, il y a un accès (privé ou non) qui permet l’accès au bord du lac. Je me suis permise d’y aller sans savoir si j’avais le droit afin de prendre quelques clichés!

Le début de la promenade s’est très bien déroulée pour les cyclistes, nous avons bénéficié d’un faux plat descendant très facilitant. Au retour, nous avons eu plus de difficulté, ça m’a permis de faire de l’exercice, chose à laquelle je dois me remettre. Il faut dire que nous avions à pédaler pour transporter le poids de notre petite famille et celui du vélorail lui-même, même à deux ce n’est pas évident! Je comprends maintenant que la dame m’avait mentionné qu’il était possible d’y aller en gang pour séparer les enfants.

Le mot de la fin par les enfants!

Qu’est-ce que tu as aimé le plus au Vélorail Toe 1? “Choisir le vélo bleu et aller sur la petite plage.”

Qu’est-ce que tu as aimé le plus au Vélorail Toe 2? “Aller plus vite.”

Qu’est-ce que tu as aimé le plus au Vélorail Toe 3? “Vélorail” (dit-il du haut de ses 2 ans!)

Je terminerai en ajoutant que cette activité gagne à être connue. Être résidente de la région, je crois que ce serait quelque chose d’intéressant à vivre régulièrement s’il y avait possibilité d’abonnement afin de faire du spinning en plein air sur les trajets avec les enfants près de soi (ce serait merveilleux pour la maman à la maison que je suis!).

Vous avez apprécié cet article? Rejoignez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest!

Décrocher en famille à Ham-Sud

Pour le long week-end, nous avons eu la chance d’aller visiter en famille un coin du Québec que nous n’avions pas découvert. À environ 2h30 de Québec, Ham Sud est une petite municipalité magnifique.

En empruntant la route des chemins Craig et Gosford, j’ai été enchantée par la beauté des paysages qui s’offrent à nous. Roulant parmi les montagnes, les adeptes de VR doivent s’assurer de la sécurité et du bon fonctionnement de leur roulotte et véhicule, car ceux-ci seront mis à l’épreuve!

Nous avons séjourné au Camping du Mont Ham-Sud. Un camping de 82 sites, dont 42 pour voyageurs, situé en plein coeur de la forêt aux abords d’un lac. Sans prétention, le camping offre toutes les commodités (dont les douches gratuites) afin de passer un beau séjour.

Pour ceux qui veulent décrocher de la ville et du rythme effréné de la vie de nos jours, cet endroit est tout à propos! Les enfants ont pu se divertir à souhait et les parents redevenir enfants l’instant d’une fin de semaine. Nous avons pu:

  • Apprivoiser les mouches noires qui nous ont souhaité la bienvenue dès notre arrivée!! (Il faut bien avoir de petits défis en nature!)
  • Nous promener à vélo (la limite de vitesse est de 15 km/h) sur le terrain,
  • Aller au parc pour se balancer ou jouer dans le sable,
  • Regarder les ménés et les tétards sur le quai,
  • Écouter les huards chanter à la brunante,
  • Les regarder plonger pour pêcher du poisson,
  • Se saucer dans le lac et y jouer dans le sable,
  • Relaxer sur la plage gazonnée au soleil,
  • Faire un feu de camp à la tombée de la nuit (quoi de mieux pour se débarasser des mouches!),
  • Déguster de gigantesques guimauves brûlées,
  • Relaxer sur le terrain en jouant dans le sous-bois,
  • et plus encore!

Personnellement, j’ai bien aimé notre séjour. En regardant les attraits autour du camping et du mont, j’aimerais sans doute y retourner plus longtemps lorsque les enfants seront un peu plus vieux, car il y a beaucoup d’endroit à découvrir par la randonnée pédestre: le Mont Ham-Sud et les chutes du Mont Ham-Nord, entre autres. De plus, ce n’est pas très loin du Vélorail, une activité que nous avons essayée aux abords du Lac Aylmer, à Beaulac-Garthby. Je vous en parle en détails dans l’article suivant: Décrocher en famille à Beaulac.

Pour les habitués de la région des Sources, connaissez-vous d’autres endroits à découvrir? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous.

Vous avez apprécié cet article? Rejoignez-moi sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest!

Défi photo de Mai #10on10

J’ai pris le temps en ce 10 mai de prendre quelques clichés lors de notre sortie en “nature” avec mes deux plus jeunes. Un petit coin paisible en plein coeur de notre village est accessible grâce aux Promenades Jacques-Cartier. 

Voici donc un aperçu d’une petite demie heure tranquille en attendant d’aller chercher notre plus vieux pour dîner. 


Vous désirez participer au #10on10? Simplement prendre 10 photos de votre quotidien le 10 du mois et les partager sur votre blogue, Instagram ou Facebook! 

N’hésitez pas à partager vos défis dans les commentaires ci-dessous. 

On se dit au mois prochain!

Julie

Vie militaire

C’est rare que j’en parle sur mon blogue depuis que je l’ai créé,mais aujourd’hui j’ai le goût!

Qui dit vie de famille militaire dit une réalité différente de la plupart des familles civiles. Depuis cet automne, nous y sommes très concrètement. Papa s’entraîne cette année pour un éventuel déploiement dans un futur possiblement proche (on parle à l’échelle d’une année ici).

Nous sommes de retour dans notre province native depuis septembre 2014. Oui, nous sommes revenus en terrain connu, ça peut sembler rassurant. Non, notre situation est totalement différente, qu’elle pouvais l’être avant notre première mutation. Autant j’étais enthousiaste à notre déménagement en Ontario, autant j’étais réfractère à notre retour au Québec. Pour beaucoup de raisons que je ne nommerai pas exhaustivement, ce changement a été relativement difficile pour moi. Les principales étant le gros changement de la routine quotidienne et les absences prolongées et relativement récurrentes de papa entraînant de continuelles adaptations pour tous les membres de la famille.

Nous avons eu une chance incroyable, car pendant 3 ans, nos enfants étaient en mesure de voir leur papa tous les soirs et fins de semaine la majeure partie du temps. Puisqu’il travaillait à l’école de formation de son métier, il n’était pas déployable. Ce qui veut dire aucun exercice prolongé ni aucune mission. Pour un militaire cette vie n’est pas idéale professionnellement parlant car la plupart vous diront qu’ils se sont enrôlés pour vivre du concret.

Mais…

Pour la famille, c’est idéal. Les tout-petits ont la chance d’avoir un papa à leurs côtés au quotidien et ça n’a pas de prix.

Dans mes articles au sujet de la vie militaire, j’écrirai nos différentes expériences vécues autant par rapport à la famille, aux enfants, que par rapport à la maman, et amoureuse, de son côté. Ainsi, je souhaite partager mon vécu pour aider ceux dans la même situation et pour illustrer ce à quoi cette vie peut ressembler aux gens qui vivent une vie “civile”.

Hello world!

Welcome to WordPress. This is your first post. Edit or delete it, then start writing!