Accompagner son enfant anxieux, c'est possible!

On ne se le cachera pas, nos enfants ont un quotidien très exigeant de nos jours. Malgré les choix que nous faisons pour les exposer au moins de stress possible, il n’en reste pas moins que certains enfants sont plus “à risque” de s’inquiéter, voire de faire de l’anxiété.

L’anxiété était pour moi un concept très abstrait jusqu’à ce que notre petite famille commence à vivre des situations moins communes: déménagement, absences prolongées du parent militaire et restriction imposée. Au fil de mes recherches pour aider mes enfants, j’ai découvert différents outils et livres qui m’ont permis de voir différemment leurs réactions et surtout d’arrêter de le prendre personnel.

CONSULTATION AVEC UNE TRAVAILLEUSE SOCIALE AU CENTRE DE LA FAMILLE

Grâce à mes rencontres avec ma TS du Centre de la Famille à Valcartier, j’ai pu exprimer ce que je pensais tout bas lors de situation plus difficiles. L’absence de jugement m’a fait le plus grand bien, car une fois ces pensées extériorisées, j’ai pu prendre du recul vis-à-vis celles-ci. Nous avons ensemble établi un plan d’intervention afin de se donner une ligne directrice lors de nos rencontres. Mon principal besoin étant de m’outiller afin de composer avec la nouvelle réalité qui s’imposait à nous, nous avons travaillé sur différents aspects personnels qui me donnaient du fil à retorde et nous avons discuté des services disponibles dans la région. Grâce à ces rencontres, j’ai réalisé qu’un enfant anxieux aura tendance à l’être davantage lorsqu’un de ses parents montre des signes de stress ou d’anxiété. J’ai donc concentré mes efforts à être moi-même en meilleure relation avec la situation. Comme par magie, une grande partie des difficultés auxquelles nous faisons face se sont résorbées d’elles-mêmes.

Pour connaître les différents services offerts par vos Centre de la Famille respectifs, je vous invite à visiter le tout nouveau site web de la Communauté FAC. De plus, il est possible de téléphoner à la ligne d’information des familles au 1-800-866-4546 accessible 24/7.

LES OUTILS POUR SE CHANGER LES IDÉES OU SE CALMER AVEC SON ENFANT

Après différents essais tentatives pour aider mon enfant, j’ai remarqué que ce qui l’aide beaucoup est de se changer les idées, de prendre le temps de faire le vide dans sa tête. Le moment que nous privilégions pour le faire est au moment du coucher. Ainsi, il lui est possible de s’endormir dans un court laps de temps et d’avoir un meilleur sommeil. Nous avons essayé différentes choses: jeu à l’extérieur, cohérence cardiaque, méditation, yoga. À ceci, on pourrait ajouter le EFT tapping, la sophrologie et la visualisation qui pourraient être à considérer pour prendre une pause des pensées qu’il puisse avoir.

Pour le moment ce qui fonctionne le mieux pour nous est le jeu à l’extérieur et la méditation pleine conscience. Jouer dehors est reconnu pour ses bienfaits. J’ai remarqué que lorsque mon enfant passe davantage de temps à profiter du grand air, il est plus calme et posé une fois à l’intérieur. J’ai remarqué qu’il se faisait des jeux manuels du genre la mine de diamants ou de tailler un morceau de bois par lui-même, ce qui fait d’ailleurd partie de la pédagogie Waldorf-Steiner.

Nous avons essayé le programme pour enfant de l’application PetitBambou et, très rapidement, mon grand l’a adopté. Il aime bien les vidéos en début de séance et la méditation qui s’en suit. Je le trouve plus calme depuis que nous en faisons plus régulièrement, enfin on essaie d’être régulier.

Et vous, quels sont vos trucs pour apprivoiser les périodes plus anxieuses ou stressantes?

 

J'ai lu: Le piège du bonheur

Un des livres que m’a suggéré ma travailleuse sociale est Le Piège du bonheur de Russ Harris. Ayant été conçus pour survivre à des situations de stress intense de courte durée alors que nous vivions en homme des cavernes, notre nature profonde n’a pas changé au fil de notre évolution. Même en ces temps modernes, il y a toujours cette petite voix qui nous prévient d’un danger potentiel. Bien qu’il ne s’agit plus du tigre du Bengal que nous voyons au loin qui vient en notre direction, nous avons toujours en tête tant de choses qui nous préoccupent.

Le piège du bonheur

Une de ces préoccupations est d’être heureux. Mais au fait, qu’est-ce que le bonheur réellement? Qu’est-ce qui nous amène à ressentir le bonheur? Est-ce normal de ne pas le ressentir à tous les jours, à toutes les heures, à toutes les minutes? Le piège du bonheur vient remettre certaines croyances qui sont encrées en nous, par notre mode de vie nord américain, depuis que nous sommes tous jeunes. C’est par la thérapie ACT, que l’auteur nous propose de ne considérer que les pensées et les émotions qui nous sont utiles à travers différents exercices à réaliser sur une certaine période de temps qui nous conviendra.

L’impact de ce livre dans ma vie

Puisque je n’ai pas beaucoup de temps pour m’asseoir et lire, généralement, j’essaie de mettre à profit mes lectures. Dans ce cas-ci, cette lecture a été très bénéfique pour moi. Alors que j’étais en plein processus d’apprivoisement de mon SPM, j’ai, petit à petit, pris du recul face à ce que je ressentais, à accepter le seul fait que je ressente certaines émotions désagréables et à les laisser aller tout simplement. Ce livre m’a fait découvrir par la bande la pleine conscience et m’a amené à chercher des moyens pour me poser et me recentrer. J’ai donc découvert la cohérence cardiaque, suite à la suggestion de ma cousine enseignante, et la méditation.

La lecture de Les pièges du bonheur m’a donné de très bonnes pistes et proposé des exercices que j’ai pu essayer afin de voir ce qui m’aide le plus lors de situation émotives fortes. À tous ceux qui ont besoin de voir les choses autrement, sous un autre angle, je vous conseille fortement cette lecture.

Disponible sur Amazon.ca

//rcm-na.amazon-adsystem.com/e/cm?ref=tf_til&t=lilyac-20&m=amazon&o=15&p=8&l=as1&IS1=1&asins=2761926404&linkId=29202bd92f7ec8d70fed6e9090ea2067&bc1=FFFFFF&lt1=_top&fc1=333333&lc1=0066C0&bg1=FFFFFF&f=ifr

J'ai lu: Le piège du bonheur

Un des livres que m’a suggéré ma travailleuse sociale est Le Piège du bonheur de Russ Harris. Ayant été conçus pour survivre à des situations de stress intense de courte durée alors que nous vivions en homme des cavernes, notre nature profonde n’a pas changé au fil de notre évolution. Même en ces temps modernes, il y a toujours cette petite voix qui nous prévient d’un danger potentiel. Bien qu’il ne s’agit plus du tigre du Bengal que nous voyons au loin qui vient en notre direction, nous avons toujours en tête tant de choses qui nous préoccupent.

Le piège du bonheur

Une de ces préoccupations est d’être heureux. Mais au fait, qu’est-ce que le bonheur réellement? Qu’est-ce qui nous amène à ressentir le bonheur? Est-ce normal de ne pas le ressentir à tous les jours, à toutes les heures, à toutes les minutes? Le piège du bonheur vient remettre certaines croyances qui sont encrées en nous, par notre mode de vie nord américain, depuis que nous sommes tous jeunes. C’est par la thérapie ACT, que l’auteur nous propose de ne considérer que les pensées et les émotions qui nous sont utiles à travers différents exercices à réaliser sur une certaine période de temps qui nous conviendra.

L’impact de ce livre dans ma vie

Puisque je n’ai pas beaucoup de temps pour m’asseoir et lire, généralement, j’essaie de mettre à profit mes lectures. Dans ce cas-ci, cette lecture a été très bénéfique pour moi. Alors que j’étais en plein processus d’apprivoisement de mon SPM, j’ai, petit à petit, pris du recul face à ce que je ressentais, à accepter le seul fait que je ressente certaines émotions désagréables et à les laisser aller tout simplement. Ce livre m’a fait découvrir par la bande la pleine conscience et m’a amené à chercher des moyens pour me poser et me recentrer. J’ai donc découvert la cohérence cardiaque, suite à la suggestion de ma cousine enseignante, et la méditation.

La lecture de Les pièges du bonheur m’a donné de très bonnes pistes et proposé des exercices que j’ai pu essayer afin de voir ce qui m’aide le plus lors de situation émotives fortes. À tous ceux qui ont besoin de voir les choses autrement, sous un autre angle, je vous conseille fortement cette lecture.

Disponible sur Amazon.ca

//rcm-na.amazon-adsystem.com/e/cm?ref=tf_til&t=lilyac-20&m=amazon&o=15&p=8&l=as1&IS1=1&asins=2761926404&linkId=29202bd92f7ec8d70fed6e9090ea2067&bc1=FFFFFF&lt1=_top&fc1=333333&lc1=0066C0&bg1=FFFFFF&f=ifr

5 trucs qui m'aident à sortir de la grisaille

Parfois la vie met de beaux gros défis sur notre chemin. Vient alors notre réaction face au changement. Sommes-nous bien avec ce qui nous arrive?  Voudrions-nous que tout soit passé afin que nous soyons à nouveau dans une situation agréable? Notre état de résilience tire-il davantage de la survie que de croissance?

Ces changements

Que ce soit une naissance, un décès, un accident, un déménagement, un changement d’emploi, un changement vient chambouler notre petit monde. Il n’en tient qu’à nous que de se retrousser les manches et de voir ce défi comme une manière de grandir personnellement.

Lors d’un changement, j’ai entendu parler dans le milieu militaire que nous avions besoin de 6 semaines pour s’y faire. Par exemple, il se peut aussi que bien malgré la volonté de bien vivre le changement, la lourdeur de la tâche que l’on s’impose soit au dessus de nos capacités et nous amène dans un état de survie qui ne nous correspond pas normalement.

Dans ces moments, il est important d’en prendre conscience et d’utiliser les ressources mises à notre disposition pour remédier à la situation.

Ça semble facile à faire écrit comme ça, mais cela demande une  grande capacité de recul et d’acceptation de soi pour arriver à se sortir la tête hors de l’eau et commencer à nager  vers la bonne direction.

Comment arriver à s’aider lors de changements déstabilisants?

Il existe plein de possibilités et de ressources! De la consultation auprès de spécialiste à la lecture sur le développement personnel en passant par ces petits rendez-vous avec soi que nous nous offrons de temps à autre, la liste est aussi variée que le nombre de personnes sur Terre! Je vous partage donc ici, ces choses qui m’ont aidé lorsque je naviguais dans les vagues torrentielles. À vous de voir qu’est-ce qui vous ferait du bien dans votre contexte à vous.

  1. S’extérioriser: Il est important, selon moi, de vivre le changement ensemble et non les uns contre les autres.  Il est donc important de faire la paix avec ses préoccupations intérieures pour accueillir celles des autres.  Que ce soit avec une amie, un professionnel de la santé mentale, s’exprimer sans peur d’être jugée m’a enlevé une grande pression que je m’étais mise sur les épaules. Je m’étais mise en tête que je devais être parfaite, en charge de tout (j’étais à la maison, aussi bien tout faire le jour pour profiter de nos soirées avec papa) alors qu’il était primordial d’être humaine lors de cette situation de changement (un déménagement dans ce cas-ci).
  2. Prendre conscience des manifestations de nos réactions: J’ai remarqué que j’avais la tendance à exiger la perfection à mes enfants, tout comme je me l’exigeais. J’avais oublié qu’ils étaient des enfants et que la majeure partie du temps ce qui me dérangeait n’était vraiment pas la fin du monde. De plus, les enfants réagissent eux aussi à leur manière lors de changement. Ils réagissent d’autant plus si les parents sont eux-mêmes en réaction à la nouvelle situation qui se pose, puisqu’ils les imitent depuis leur plus jeune âge.
  3. S’ajuster: J’ai donc modifié mes exigences envers mes enfants et moi-même. Au diable le ménage impeccable, la vaisselle lavée après chacun des repas, le linge plié dès que la sonnette de la sécheuse résonne. L’étau qui m’étreignait s’est peu à peu desserré, la tension que je ressentais continuellement, m’a quittée tranquillement. Mes enfants l’ont assurément ressenti et la vie s’est apaisée graduellement.
  4. Célébrer son évolution: Il est important de remarquer le progrès que nous faisons en tant que personne et se le mentionner. On peut en parler ouvertement avec ses enfants pour leur montrer que c’est humain de commettre des erreurs et que l’important c’est de  faire des efforts pour s’améliorer: “Te souviens-tu lorsque maman se fâchait souvent? Est-ce que tu trouves que ça arrive moins souvent? Qu’est-ce qui m’a aidé tu penses pour que j’y arrive? Je suis fière d’avoir réussi à me calmer!”  Il est même possible de faire une fête ou une sortie  “je vais mieux” pour se récompenser de tous les efforts que nous avons faits.
  5. Prendre du recul quotidiennement: Dans la folie du quotidien,  il est facile de se laisser emporter par le courant. Dorénavant, j’essaie de prendre un moment pour être seule avec #monnombril à chaque jour. Ce moment me permet de me poser, de me recentrer sur moi, de méditer, de faire quelque chose que j’aime, de penser à moi, de faire ce que j’ai envie de faire. Une fois par jour, je me choisis, pendant 15 minute, 1 heure ou deux, selon mon niveau d’énergie et du temps dont je dispose. Ce recul quotidien me fait un grand bien et me permet de me considérer en tant que personne, car il est si facile de s’oublier quand on a la responsabilité de la maisonnée et des enfants sur ses épaules.

Ce qui m’aidera à traverser des épreuves que la vie met sur la route changera surement avec le temps puisque j’évolue au travers de chacune d’elle. Je crois que rien n’arrive pour rien, qu’il y a une raison à chacun des événements qui nous arrivent.  Les épreuves qui croisent ma route façonnent ce que je suis et m’aident à devenir quelqu’un de plus grand.

À quel défi serais-je confronté prochainement? Seul le temps saura le dire…

 

J'ai lu: Le Safari de la vie par John P. Strelecky

“Jeune Jack, la façon dont nous vivons, la façon dont nous menons notre existence, notre environnement, ce que nous faisons chaque jour, tout cela est ce que nous choisissions comme réalité. Tout peut contribuer à être notre réalité dès que nous ouvrons notre esprit et que nous prenons conscience que cette option est aussi réelle et valable que tout autre.”

Ce livre m’a été proposé par ma travailleuse sociale suite à nos rencontres. En le lisant, je me suis plongée dans un monde ensoleillé qui m’a amené à faire une synthèse de tout ce que nous avions travaillé pendant les mois passés, elle et moi. Au départ, j’avais été la consulter en prévision des départs de l’Homme pour m’aider à aider mes enfants qui allaient surement réagir. Il ne s’en est fallu de très peu pour que tout se concentre vers moi! C’est alors qu’à débuté mon travail pour apprendre à mieux vivre notre nouvelle réalité de vie de famille militaire avec un papa qui allait être en exercice fréquemment et qui serait peut-être appelé à aller en mission.

image
Le safari de la vie

Le Safari de la vie nous plonge dans une histoire inspirée du vécu de l’auteur: John Strelecky. Le jeune Jack part en Afrique, suivant son instinct, ne sachant ce qu’il y cherche. De par ses rencontres, il part en safari avec une vieille dame Mama Gombé qui lui montre l’Afrique, la vraie. Ensemble, il ne voit pas que les 5 grands d’Afrique, il y découvre un philosophie de vie toute autre que ce qu’il a toujours connu. Au fil de leurs échanges, Jack en apprend davantage sur la philosophie de Mama ce qui lui permet de comprendre certaines choses sur sa propre vie: elle l’amène à définir ses 5 Grands Rêves de vie et à l’amener à être attentif aux Qui qui pourraient croiser sa route et l’aider dans sa quête.

Parfait pour une lecture de fin de soirée, les mots utilisés par l’auteur sont abordables et le scénario est facile à suivre. Il nous amène à nous questionner sur certains aspects de notre vie différents d’une lecture à l’autre. Selon notre disposition du moment ou notre cheminement personnel au moment de notre lecture, il se peut que nous y interprétions un message différent. De plus, la manière dont l’importance de nos rêves est présentée vient nous permettre de comprendre autant de choses sur nous que sur les autres. C’est à l’aide d’exemples très concrets grâce aux personnages du livre que Strelecky fait passer son message de manière très naturelle.

Pour ceux qui ont envie de se pencher sur leur développement personnel ou leur quête vers leur mission de vie, ce livre est un incontournable.

 

Bonne lecture!

Version française
//rcm-na.amazon-adsystem.com/e/cm?ref=tf_til&t=lilyac-20&m=amazon&o=15&p=8&l=as1&IS1=1&asins=2894362560&linkId=e5b2e788c50df1c1dc4dbcc0ef192335&bc1=FFFFFF&lt1=_top&fc1=333333&lc1=0066C0&bg1=FFFFFF&f=ifr
Version anglaise
//rcm-na.amazon-adsystem.com/e/cm?ref=tf_til&t=lilyac-20&m=amazon&o=15&p=8&l=as1&IS1=1&asins=B004FN1O9Y&linkId=42ac6c6e6a4777a9329232039de58ab1&bc1=FFFFFF&lt1=_top&fc1=333333&lc1=0066C0&bg1=FFFFFF&f=ifr