11.11 @ 1111

 Aujourd’hui, nous sommes le 1er novembre au soir, j’ai cherché partout dans la maison notre réserve de coquelicots pour en arborer un fièrement sur mon manteau lors de mes sorties quotidiennes, mais je ne l’ai pas trouvé… pourtant mon homme en achète à chaque année! J’irai donc en acheter cinq demain pour la famille. Nous porterons fièrement ce symbole, celui que j’ai appris à apprécier et à respecter avec sincérité.

Comment le Jour du Souvenir est devenu un jour spécial pour notre famille? Pourquoi fait-il maintenant partie intégrante de nos célébrations annuelles au même stade que Pâques et Noël?

Étant famille militaire, nous avons vécu la guerre indirectement, car papa n’a pas encore été déployé depuis que les enfants sont nés, et directement, dans notre ancienne vie, nous avons vécu jusqu’à maintenant deux déploiements (Afghanistan et Haïti). Depuis que je suis avec mon homme, soit depuis 2005, à chaque soldat qui tombe au combat, à chaque soldat qui met fin à ses jours, mon cœur a un pincement et pleure parfois. Une famille de plus de brisée, une vie de plus de sacrifiée pour notre pays.  « Pour notre pays »: Ça peut paraître cliché, mais c’est la réalité.

De son côté, mon homme aura vécu trois déploiements jusqu’à maintenant, étant déployé en tant que réserviste en Afghanistan une première fois avant notre rencontre. Il est important de considérer les réservistes comme faisant partie de la grande famille des Forces. Tout comme n’importe quel militaire de la régulière, ils peuvent être appelés à partir en mission dans le cadre de leur contrat.

Ces femmes et ces hommes ont choisi un mode de vie complètement différent pour notre pays.

Un mode de vie que seuls ceux qui le vivent peuvent le comprendre. Étant femme de militaire, je n’en ai qu’un très vague aperçu. Je tiens le fort du mieux que je peux lorsque papa est parti, mais je n’ai aucune idée concrètement de ce que peut être le fait d’avoir à quitter pour deux semaines, un mois, deux mois, six mois, un an, sa famille et ses proches. De travailler chaque jour de la semaine et de la fin de semaine dans un environnement complètement différent composée de tentes et de lits de camp en guise d’hébergement. De vivre en communauté sans avoir la moindre intimité en aucun moment. De se sentir constamment menacé lors d’opération risquée ou, simplement, de routine.  De s’attendre à tout moment à une explosion lors de mes déplacements, les plus courts soient-ils, en terre hostile. De se conditionner à s’étendre au sol dès qu’un bruit d’explosion se fait entendre. De sentir une constante insécurité et de s’attendre au pire pendant les moments les plus anodins de son quotidien. Tout ça pour notre pays.

Reconnaissance

Pour prendre le temps de remercier ces gens qui ont risqué leur vie, et ceux qui la risquent encore, pour nous permettent de vivre dans un pays où nous nous sentons en sécurité et libres.

Histoire

Pour se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, les temps étaient difficiles pour les familles de militaires qui les envoyaient au front dans l’inconnu. Pour ces familles, une lettre pouvait prendre des mois à se rendre à destination ou ne jamais y parvenir. Pour ces familles, l’appel d’un membre des Forces signifiait un terrible accident au sujet du militaire. « Pas de nouvelles, bonnes nouvelles » prenait ainsi tout son sens.

Pour se rappeler tous ces conflits, toutes ces guerres sous différentes formes, qui ont été mis à terme grâce à l’intervention des forces armées, grâce au sacrifice d’hommes et de femmes au service de leur pays.

Vie contemporaine

Pour se rappeler que les guerres ont changé et que les moyens de communication ont changé. Il n’en reste pas moins que les militaires ont un travail qui leur demande beaucoup d’altruisme et de résilience.

Chance

Pour apprécier la chance que nous avons d’avoir un papa à nos côtés en ce jour. Malgré les dangers et les événements des déploiements qu’il a vécu, il s’en est sorti indemne autant physiquement que psychologiquement. Je prie le ciel chaque jour pour que tout continue ainsi et qu’aucune bombe à retardement n’explose dans les dizaines, voire les vingtaines d’années à venir suite à ses missions.

Voilà pourquoi, depuis les 4 dernières années, nous allons en famille à la parade du Jour du Souvenir.  Malgré l’absence de papa cette année, nous y serons. À 11h11, le 11 novembre 2015, j’essaierai de contenir les enfants (jamais facile, croyez-moi!) pendant la minute de silence du mieux que je peux afin de rendre hommage à tous ceux qui ont donné leur vie pour que leurs enfants, leurs petits-enfants, les enfants de leurs petits-enfants et ainsi de suite puissent jouir d’un meilleur avenir.

Deux choses qui me manqueront cette année:

  • Notre « avent » du Jour du Souvenir : D’habitude, nous écoutons la série Band of Brothers ou Pacifica en intégralité afin de nous replonger dans le contexte de la guerre conventionnelle. Moi, qui ne s’était jamais vraiment intéressée à l’histoire lors de mes études, c’est avec ouverture que je me suis mise à l’écoute de ces séries.
  • L’après parade: lors des trois ou quatre dernières années, nous allions rejoindre papa à l’endroit qu’il était, au terme des célébrations avec les vétérans, ou faisions un petit social à la maison avec collègues, frères d’arme ou retraités des forces pour célébrer ce Jour.

Ce jour est donc pour nous bien plus qu’un jour « férié », mais fait plutôt partie intégrante des valeurs que nous voulons transmettre à nos enfants: reconnaissance et appréciation des gens qui ont permis certain de nos acquis en tant que société.

Pour tous ces canadiens qui sont tombés au combat, n’oublions jamais…

11_11_1111_fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s