Ma #transformationweek 2018: mon plan de match


développement personnel / dimanche, janvier 6th, 2019

Par un superbe hasard, en fin décembre, je suis tombée sur Brendon Burchard. Comme si je me devais de découvrir ce coach de développement personnel. Depuis plusieurs années, je m’intéresse beaucoup à ce sujet et je travaille aussi beaucoup à être toujours une meilleure personne (tant la femme, la petite fille, la maman, l’amoureuse que la professionnelle). Bien que j’évolue au fil de mes rencontres, des défis et des événements qui croisent ma route, voilà que j’ai décidé de prendre le temps de me poser.

Chercher de l’aide pour s’aider

La dernière fois où j’ai fait ce cheminement a été en 2014, après notre retour au Qc et un retour à la vie de bridage pour papa (lire ici des absences plus fréquentes et de différentes durées). J’avais eu la chance d’avoir un suivi avec une travailleuse sociale, MA travailleuse sociale pour ne pas dire, et, bien que je consultais pour mieux aider mes enfants au départ, c’est sur moi principalement que nous avons travaillé.

Happy parents, happy kids.

à ce qu’on dit 😉

Et c’est bien vrai! Grâce à elle, j’ai cheminé, j’ai mis sur papier mes 5 rêves de vie, ma mission de vie et certains de mes objectifs. J’ai imaginé ce que je voulais comme vie, tout en respectant le style de vie que j’ai choisi. J’ai lu, trouvé des ressources, rencontré des gens qui m’ont inspirée et qui m’ont aidé à grandir. J’ai franchi une marche et j’ai tricoté ma voie. Ce processus m’a permis d’être en meilleure accord avec moi-même, mes croyances et mes aspirations et la frustration et la colère que je pouvais ressentir lors de certaines situations se sont estompées d’elles-mêmes. Tranquillement, je suis passée d’une résilience de survie à une résilience de croissance. Et je surfe sur celle-ci depuis!

Un processus à refaire!

À présent, j’en suis rendue à refaire une démarche semblable, mais à ma propre sauce, avec des outils bonifiés, qui répondent à mes besoins du moment.

Je suis une grande fille maintenant.

– Moi à ma TS lors de notre dernière rencontre en 2016!

Je vais donc compléter cette semaine de transformation au max et lire en janvier les livres de cet auteur, Motivation Manifesto et High Performance Habits, pour m’aider à aller plus loin.

En parallèle, j’ai mis sur papier mes objectifs trimestriels à l’aide de l’outil du Cerveau de Stéphanie Forgues, j’ai complété la section d’hiver de Partir du bon pied de Marie-Josée Guérin et je lis le livre La femme optimale de Miranda Guay afin de mieux vivre mon cycle naturel de femme. Depuis la naissance de mon 3e, mon cycle et ses hormones influencent beaucoup mon quotidien et j’ai envie de voir tout ceci de manière davantage positive que négative c’est d’ailleurs le sujet principal du livre: planifier le mois à venir afin de miser sur ses capacités optimales selon la phase de son cycle.

Enfin de processus, je risque d’aller me faire un résumé de mes réflexions en résumant les points importants que j’ai remarqué dans mes réflexions.

Je crois qu’à l’avenir, je vais essayer de refaire cet exercice chaque année. Ainsi, ça me prendra un peu moins de temps et je pourrai partir de ce que j’aurai fait l’an précédent pour me réaligner, ajuster selon les événements de l’année et pivoter au besoin…

Et vous, avez-vous des rituels de début d’année? Quels sont-ils?

2 réponses à « Ma #transformationweek 2018: mon plan de match »

  1. Je relis mon journal à chaque début d’année, ça me fait faire une sorte de bilan/rétrospective de l’année que je vient de vivre et ça m’enligne sur comment je veux vivre la prochaine. L’écriture répond à vraiment beaucoup de choses chez moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.