Un peu d’amour pour Mes pissenlits: Récap des deux dernières années!


tranche de vie! / mercredi, octobre 3rd, 2018

Il y a beaucoup trop longtemps que je n’ai pas écrit ici. Une vie mouvementée, une transition, un déménagement, une « ré »orientation professionnelle qui prend son envol, un voyage de 2 mois en famille ont parsemé notre quotidien. La vie en a fait du chemin alors voilà pourquoi je n’ai écrit que 4 articles en 2018.

Alors où en étions-nous?

Une restriction imposée

En avril 2016, papa a été muté à Kingston. Nous avons essayé de vendre la maison et ça a pris plus de temps que prévu! Nous avons aussi essayé l’école à la maison pour nous permettre de vivre entre Québec et Kingston, pour se permettre de se déplacer plus souvent au lieu que ce soit papa qui ait une vie de fou. Malheureusement, les circonstances n’étaient pas les meilleures pour vivre cette aventure et les défis dont nous faisions face étaient tout simplement trop présents pour vivre pleinement cette opportunité.

Notre grand est donc retourné à l’école et nous avons poursuivi et terminé l’année scolaire avec un papa qui voyageait Québec-Ontario chaque fin de semaine (OUF!). Les enfants ont vécu plus de stabilité dans toute cette instabilité, mais nous les parents sommes comme devenu des presqu’étrangers en mode automatique. Comment nous avons réussi? Nous ne le savons même pas! Enfin, peut-être… enfin, je parle pour moi car malgré toute notre absence, je suis tombée enceinte d’un petit 4e au début de 2017.

Une surprise

Cette suprise est arrivée au bon moment pour notre famille. Bien que j’aies été dans les nausées de début de grossesse en essayant de vendre notre maison tout en m’occupant de la maisonnée seule la semaine, nous avions enfin un événement tangible connu: en septembre-octobre, nous aurions un nouveau membre dans notre famille. Peu importe où. En septembre-octobre, un terme serait mis à cette masquarade incensée. Nous aurions un papa avec nous pour la durée de son congé parental. Si tout va bien.

Crédit: Marianne Vohl Photographie

Un dénouement assez Olé Olé!

Vers mi-août, nous avons finalement réussi, non pas sans difficulté – c’est une très longue histoire – à vendre notre jolie maison dans Portneuf pour en acheter une, en deux jours, dans la ville si chère à nos yeux qu’est Kingston. Trois semaines plus tard, nous quittions notre maison et emménagions dans notre nouvelle maison à rénover. Bébé s’est joint à nous deux semaines après le déménagement après que la démolition de notre plancher soit terminé et que le gros de la poussière avait été fait (une chance!).

Alors que j’espérais vivre un accouchement en maison de naissance avec une sage-femme, j’ai tout de même vécu un accouchement naturel au parfum des huiles essentielles avec le même médecin qui avait été présente à l’arrivée de notre petit deuxième. Je suis vraiment reconnaissante qu’elle ait accepté de me prendre sous son aile alors que je la contactais pour un suivi pour les 2-3 dernières semaines de grossesse seulement!

Un mantra que je me suis répété encore et encore

Cette aventure m’aura permis d’apprendre le vrai lâcher-prise, la résilience et la confiance en la vie. Je me suis tellement souvent répété que quelque chose de plus beau nous attendais après ces défis, que rien n’arrive pour rien, qu’on doit y voir le positif et avoir confiance!

Rien n’arrive pour rien, la vie fait bien les choses.

Et je suis heureuse de constater que j’ai bien fait d’avoir confiance! Nous sommes maintenant super bien dans notre petit chez nous, nous avons eu une accalmie qui nous aura permis de rénover notre maison à notre goût et même de voyager en famille pendant 7 semaines aux États-Unis cette année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.