Julie

Mes outils de remise en forme «on a budget »

Cette année, j’ai enfin repris l’habitude de m’entraîner pour moi régulièrement. J’avais déjà fait quelques tentatives depuis que je suis maman, sans avoir vraiment réussi. Alors que bébé est relativement capable de vaquer à ses petites choses lorsque je m’entraîne, c’était le moment ou jamais.

View this post on Instagram

Cet automne, j’ai décidé que c’était maintenant. Je me suis dit que je devais recommencer le training. J’ai commencé novembre avec la #cleanweek de @beachbody. Ça m’a donné le goût de continuer. . J’ai essayé #liift4 mais un gros mal de dos m’a fait changé de programme. Je fais donc #piyo depuis 3 semaines. Je ne suis pas le programme à la lettre, mais je fais au moins 4 des 6 entraînements par semaine. . Un bon début pour une maman occupé qui ne bougeait que pour faire le ménage et courir derrière ses enfants! . Je risque de commencer à en jaser sur mon blogue perso pour être redevable à moi-même. . #staytuned #sahm #retouralentrainement #backtotraining #mamanalamaison #mamanblogueuse #momblogger

A post shared by Julie (@julie.r.bordeleau) on

S’entourer

Pour réussir à reprendre l’habitude, j’ai débuté dans un groupe de motivation d’une coach Beachbody, qui est devenue MA coach! Elle partage beaucoup de son expérience et de sa motivation sur les réseaux sociaux et elle m’inspire beaucoup de par la voie qu’elle se trace. 

Elle a proposé une semaine Clean week de reprise de bonnes habitudes et j’ai embarqué! Ça a fait tellement de bien, je me sentais comme lorsque j’étais une jeune « célibataire » (lire ici sans enfant) après les entraînements. Au terme de cette semaine, je me suis assise avec les enfants et je leur ai partagé mon objectif jusqu’au 31 décembre 2018:

J’ai donc décidé de me payer l’abonnement à Beachbody on Demand qui permet d’avoir accès à tous leurs programmes d’entraînement en streaming.

J’avais déjà regardé pour m’entraîner avec Beachbody, il y a environ 4-5 ans, mais ils n’offraient pas encore le streaming à ce moment-là. Je trouvais que ça n’était pas avantageux de payer pour un programme qu’on ne suit que quelques fois, car j’aime la variété. Le streaming est donc parfait pour moi maintenant, en plus d’être abordable (environ 125$ pour l’année, soit le prix d’une session de 8 cours de yoga!).

S’équiper

En plus de mon abonnement, je n’ai pas eu à acheter beaucoup de matériel, car j’avais déjà:

  • Un tapis de yoga
  • Des bons souliers (bien que je reste pieds nus pour faire le programme que je suis actuellement)
  • Des poids (merci à mon homme d’avoir investi pour des poids lourds!)

Je n’aurai acheté que des élastiques pour me permettre de faire certains programmes ou donner l’occasion aux enfants de faire les exercices avec moi!

Commencer

Et j’ai commencé à m’entraîner. Depuis 8 ans que je ne l’avais pas fait sérieusement. C’est un drôle de feeling de se rendre compte que notre potentiel physique est toujours là, mais que notre corps ne répond plus comme jadis. J’ai vraiment réalisé à ce moment les traces que les grossesses et les accouchements ont laissé: perte musculaire, perte de flexibilité et os moins alignés. J’ai commencé un programme sur lequel j’ai fait pause pour demander conseil à ma coach afin de travailler davantage les muscles de mon tronc.

Il faut dire que j’étais rendue à une période où j’expérimentais des maux de dos incommodants avant mes règles ainsi que des périodes de fatigue intense à certains moments de mon cycle. Les hormones ne me font pas la vie facile!

Perservérer

Alors, j’ai débuté PiYo. Un programme qui mélange le Pilates et le Yoga. Les premières semaines servent à adopter les mouvements qui font partie du programme tout en travaillant l’équilibre, la force et la souplesse. J’ai suivi l’ordre des entraînements, mais en étirant un peu le calendrier pour respecter mon rythme et mes moments de baisse d’énergie. J’ai retrouvé de la force et de la souplesse rapidement. Mon corps est maintenant en mesure d’aller puiser dans ses réserves d’énergie en suant un bon coup lors des séances. À l’heure où j’écris ces lignes, j’en suis à débuter la 6e semaine du programme (sur 8) et j’ai bien hâte de voir la différence entre mes mesures avant et après l’avoir compléter.

Expérimenter les bienfaits

J’ai réussi à suivre mes séances pendant nos séjours à différents endroits pendant les fêtes et j’en suis très fière, car je ne faisais même pas ça à l’université! Je me sens plus en forme, je n’ai plus mal au dos et je sens que je prends du temps pour moi, chaque jour (au moins 5 jours/semaine).

Garder le cap!

À présent, je réfléchis pour me déterminer un nouvel objectif et choisir un programme en conséquence. Est-ce que je vais y aller avec l’accomplissement d’un défi? la perte de poids? je ne sais pas trop encore…

Mes outils de remise en forme «on a budget »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :