Julie

Un an à prendre soin de soi

Maman à la maison d’une famille miliaire de 4 garçons, je suis une ancienne enseignante qui a choisi de rester à la maison pour ses enfants. Je suis maintenant maman à la maison, pigiste et travailleure autonome.

Avant même d’avoir des enfants, je disais à la légère que je n’aimerais donc ben ça rester à la maison, parce que je savais que jamais je ne m’ennuierais.  Mais la vie étant ce qu’elle est, j’ai suivi la voie de la majorité jusqu’à ce que notre premier ait 10 mois. Lors de notre premier déménagement du Québec vers l’Ontario, j’ai osé choisir de rester à la maison avec mes enfants.  Pas seulement parce que les garderies coûtent un bras et une jambe en Ontario, j’étais alors déjà enceinte de notre 2e, mais surtout parce que je souhaitais offrir une petite enfance à mes enfants moins stressante, sans se battre contre la montre tous les matins de la semaine.

Pour faire une histoire courte, pendant les 9 années de vie de notre plus vieux, nous avons déménagé 3 fois et avons eu 3 autres bébés au passage. Des hauts, des bas, du stress, de la résilience, beaucoup de lâcher prise et beaucoup de croissance personnelle.  Il faut dire que tu n’as pas vraiment le choix quand tu déménages de province alors que tu es à 38 semaines de grossesse!

Heureusement, j’ai eu une belle tribu pour m’aider à grandir et me soutenir lors de ces années hautes en couleur. J’ai pu relever les défis que la vie nous a lancé du mieux que j’ai pu et j’ai appris beaucoup tant sur moi que sur la maternité.

MAIS

Jamais je n’ai ajouté l’entraînement à ma routine très instable, il faut se le dire. En 2018, ça faisait déjà 8 ans que je ne m’étais pas entraînée sérieusement. Moi, qui faisait du sport quotidiennement depuis mes plus jeunes années. C’est seulement lorsque Marie-Andrée Ouimet a répondu à un de mes commentaires sous une de ses publications Instagram que le déclic s’est fait.  Pourtant, mon homme m’avait déjà mentionné que c’était important de prendre soin de soi. “Tu étais là avant nos enfants” m’a-t-il dit un jour où je n’allais pas bien.

Je crois que je préférais mettre le blâme sur son emploi et le style de vie qui allait avec au lieu de prendre action sur ce sur quoi j’avais le contrôle. En ajoutant les grossesses, l’allaitement, les déménagements et toute la fatigue et le stress que ça implique, j’avais toutes les raisons du monde pour faire tout sauf prendre soin de moi.

J’ai donc joins un groupe défi d’alimentation saine de Marie-Andrée le 24 octobre 2018 pour me donner le petit coup de pied qu’il me fallait.  En une semaine à partager dans le groupe ce que je faisais pour prendre soin de moi – bouger, bien manger, boire assez, etc. – j’ai vu une grosse différence au niveau de mon niveau d’énergie et ma motivation.  Grâce à ce groupe, le momentum était créé. J’ai entamé mon processus de remise en forme et de développement personnel. Après seulement 4 semaines, je voyais de gros et beaux changements: mes SPM tant au niveau physique et psychologique avaient diminué de beaucoup, voire disparus. J’avais de plus en plus d’énergie.  Naturellement, j’ai commencé à mieux m’organiser mon quotidien et manger plus intentionnellement.

Depuis le début de mon aventure, j’ai perdu 15 livres. J’ai complété plusieurs programmes d’entraînement et de nutrition, pas pour maigrir mais pour être mieux dans ma peau, mieux m’alimenter et avoir plus d’énergie. Ce qui est important pour moi est ce qui se passe au niveau psychologique de ma transformation.  La perte de poids est seulement un effet colatéral.

Les programmes que je fais ont un calendrier à suivre très chargé.  Lors de mon premier programme, je n’ai pas suivi le rythme proposé de 7 entraînements par semaine parce que je n’avais simplement pas encore établi une routine matinale/de soirée optimale et que mon corps avait besoin de se reposer davantage: ça faisait longtemps qu’il n’avait pas autant travaillé. 

J’y ai été à mon rythme, avec bienveillance et patience, surtout lorsque mon corps me disait de ma calmer le pompon par de petits signes. Jusqu’à maintenant, j’ai complété 5 programmes de 21 jours, 8 semaines et 100 entraînements tout en appliquant les principes de base de différentes philosophies de nutrition.

Je suis très reconnaissante d’avoir croisé la route de cette belle Brigade Bêta de Marie-Andrée qui me pousse à être une meilleure version de moi-même chaque jour et à sortir de ma zone de confort constamment.  Sans son support et ses groupes de motivation, ce 24 octobre 2018 aurait été un autre jour 1 comme ceux que j’avais vécu pendant les 8 années précédentes. Jamais, je n’aurait été en mesure d’entamer ce processus de changement seule.

Un an plus tard, mes saines habitudes sont bien ancrées.  Je bouge quasiment tous les matins, je mange mieux, je dors mieux, j’apprends chaque jour à être la meilleure version de moi-même.  Puisque c’est moi qui fait la popotte de la semaine, toute la famille en bénéficie. Mon homme a perdu du poids malgré lui et a remarqué les bienfaits de ces changements.  Nos enfants sont en forme, mangent bien, même si des fois ça ne fait pas vraiment leur affaire ;).

Je célèbre aujourd’hui cette première année à me retrouver et aux apprentissages que j’ai fait tout au long du processus parce que ce n’est pas seulement au niveau physique que j’ai évolué, mais surtout au niveau psychologique. 

Pour moi, la présence d’une tribu envers qui être redevable et qui me soutient a été un gros plus dans mon cheminement.  D’ailleurs, j’ai décidé d’aider les gens autour de moi qui, comme la Julie de 2018, aimeraient donc ben s’y remettre mais qui ont besoin de ce petit push pour les aider comme moi.  Je suis convaincue que la connexion à soi est essentielle pour être heureux, s’épanouir à son plein potentiel et prendre soin des autres autour de soi.

L’important ce n’est pas la perfection, mais la progression!

Un an à prendre soin de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :