Julie

Un livre dont j’avais besoin: La femme optimale

Ce livre.

C’est en plein ce dont j’ai besoin.

C’est celui dont je rêve depuis 2014.

2014

Cette année de gros changements. Un bébé. Un déménagement. L’apparition de mes SPM au travers de tout ça!

Ça a été difficile de me rendre compte que mon corps lui-même changeait tellement mon environnement a été bouleversé en si peu de temps.

En un mois, nous avons accepté un posting (surtout pour être plus proche de la famille et des amis), vendu la maison, déménagé, défait des boîtes et commencé une nouvelle vie surprise.

La semaine d’ensuite papa était en exercice!

Sans le savoir, le pilier de la famille (c’est-à-dire moi!) était en résilience de survie. Je me suis retrouvée seule avec mes trois petits de 4, 2 1/2 et 6 mois à la maison à 3/4h de la famille la plus proche et 30 min du @agent_info_cfv.

Ma bienveillance m’avait quitté, la frustration et la colère m’avaient envahies. Cette période de transition a été très difficile pour moi et pour les enfants. Leur maman n’allait pas très bien et ils le ressentaient assurément.

Heureusement, j’avais appris des mes expériences de jeune adulte alors que j’avais déjà fait une dépression quelques années plus tôt. J’avais certaines ressources internes, mais je savais que je devais demander de l’aide. J’avais besoin d’un regard externe pour m’aider à voir plus clair.

Aussi, je voulais aider mes enfants à mieux vivre les absences de papa. La vie de garnison ça peut être très rock’n’roll surtout pour les petits anxieux.

J’ai donc pris un rv avec la travailleuse sociale du Centre. Elle a commencé par me demander pourquoi j’étais là. Ensuite, comment MOI j’allais.

J’ai pleuré 😭.

Et s’en suivi d’une thérapie qui m’a tellement aidée! Nous n’avons pas vraiment jasé des enfants, mais nous avons plutôt travaillé sur tous les aspects de ma vie: la petite fille, la femme, la maman, l’amoureuse, la professionnelle…

Un grand tour d’horizon ardu mais nécessaire.

Des suggestions de lecture éclairantes.

Des apprentissages bien ancrés.

Une remise en question profonde qui m’a amené à revoir et réévaluer ces croyances bien ancrées qui n’avaient pas lieu d’être. Parfois, on transporte le fardeau de plusieurs, particulièrement ses parents et ancêtres…

En parallèle, j’ai rencontré des mamans qui m’ont aidé à voir différemment, à renouer avec ma bienveillance et ma zénitude. Elles font maintenant partie de #matribu.

Cette tribu s’agrandit au fil du temps et m’inspire chaque jour à être une meilleure femme dans toute sa complexité et ses rythmes cycliques. Maintenant, ma tribu ne se compose pas seulement de mamans, mais aussi de femmes et d’hommes qui partagent leur perspectives et m’aident à voir la vie sous toutes, enfin presque, ses perspectives.

À vous tous, et aux auteurs que je lis pour m’inspirer encore plus depuis peu, merci 🙏🏻.

Un livre dont j’avais besoin: La femme optimale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :